FAQ

Nos pièces sont uniques, dessinées à la main par des artistes, tout d’abord par Manon Bara, “La Queen of the Pop and Folk Culture”.

Queen Kong Brand est un concept de vêtements éthiques upcycling “Ready to Wear” ou à la commande!

Si une pièce/article t’intéresse tu peux nous contacter via le formulaire de contact de la pièce concernée ou nous écrire à l’adresse:

En nous décrivant la pièce qui t'intéresse et/ou tes idées nous pourrons créer une nouvelle pièce unique et personnalisée.

Nous prendrons contact avec toi dans les plus brefs délais afin de nous mettre d'accord sur ta commande et la livraison.

Au dessous de chaque pièce existe un formulaire de contact où tu pourras préciser le nom de l’article, la taille souhaitée et tes idées, même les plus folles!
Laisse-nous tes coordonnées et nous te recontacterons très vite !

Via le formulaire de contacte au dessous de chaque pièce ou sur l’adresse:

Nos pièces sont uniques, dessinées à la main par des artistes, tout d’abord par Manon Bara, “La Queen of the Pop and Folk Culture”.

Peintre, graveuse et dessinatrice, elle enseigne à l’école supérieure des Arts Visuels d’ART².
Son univers, unique et rock and roll, mixe et remixe des iconographies mystiques et tantriques, du tarot de Marseille au Dino-Sutra…
 
C’est un mariage généreux et original, Pop-ésotérique, recto-verso sur des vestes, chemises et pantalons, pour les amoureux de l’Art et de la Mode!
 
L’atelier de création des pièces uniques “Queen Kong” est situé à Bruxelles, capitale européenne, parfait Babel et carrefour des cultures.

Manon Bara fait de la peinture, ce qui ne veut pas forcément dire produire des tableaux. Parce que la peinture de Manon Bara ne s’embarrasse pas trop des supports… parce qu’elle est sans limite, compulsive, gloutonne, chargée d’un désir trop grand pour se laisser contenir. La meilleure est donc celle d’aujourd’hui, qui se fait, qui déborde, encore humide, qui tâche et colle aux doigts. C’est un miel dans lequel seraient confits Jésus et Michael Jackson, quelques dinosaures, une kyrielle de petits chats. Icônes populaires compactées sans la moindre condescendance ou cruauté, cuisinées avec le respect et la dévotion qu’impliquent les pratiques cannibales.

En conséquence, l’univers de Manon Bara lui fait corps, et il est impossible de démêler l’œuvre et l’artiste: tout y passe et d’abord elle-même. Autoportraits et textes rythment un pratique dont la fraîcheur et les outrances excitent et percutent le regard, rechargent d’excès bienvenus les (dés)enchantements expressionnistes et le rose amère du pop art.

Texte de Benoit Dusart